Kayak de mer et Parc National des Calanques.

Il y a plusieurs demandes afin que Nérée relaie la pétition contre les réserves intégrales dans les Calanques. Et bien c'est l'occasion d'un article plus politique et peut-être polémique.

riou.jpg
Pour ceux qui ne connaissent pas au premier plan à droite c'est Jaron, séparée par un passage de la largeur du kayak de Jaïre. A gauche on voit l'île Plane (sans commentaires) avec le Grand Congloué en arrière plan. Ces îles sont interdites au débarquement. Au fond c'est Riou.
 

Pourquoi Nérée ne relaie pas encore cette pétition. Personnellement je suis dans l'expectative, sommes nous dans une démarche fédérative qui prendrait en compte les intérêts de toutes les pratiques ou dans une manipulation pour obtenir un max de signature des kayakistes (il n'y a jamais eu proposition d'interdiction de navigation à moins d'un mille des côtes).

Dans cette affaire le kayak de mer est le petit poucet, que pesons-nous ? Une poignée de professionnels accompagnateurs, quelques adhérents de clubs plutôt orientés vers la compétition et quelques dizaines d'individuels dispersés dont je fais parti. A lire certaines propositions "les marins que nous sommes" risquent de se retrouver "Gros-Jean comme devant".

En cherchant à droite à gauche on apprend que pour

  • * Mountain Wilderness « L'île de Riou, déjà classée en réserve naturelle nationale, pourrait être proposée en réserve naturelle intégrale provisoire (pour la durée de la charte). » Cela reste notre position aujourd'hui.

C'est ici

  • * Les plongeurs proposent de concéder le sud de Riou pour garder la zone de la pointe Carmassane aux Impéraux.

Riou est un must pour la pratique du kayak de mer. En semaine et hors saison,  la fréquentation y est insignifiante. L'ile Maïre, l'ile Jaron et l'ile Jaïre sont déjà interdites au débarquement ou celui-ci est impossible pour nos kayaks. Si Riou est réserve intégrale cela devient l'archipel interdit.

Si les grimpeurs et les randonneurs commencent à faire glisser les interdictions qui les touchent au large,  faut-il rejoindre des Calanques et des Hommes pour faire avancer notre cause ? (Voir les statuts ).
N'hésitez pas à donner votre avis ?

En l'état, je préfère la démarche collective de kayakistes à l'initiative de

  • * CKmer,
  • * la FFCK
  • * et l'association des professionnels accompagnateurs en kayak de mer.

Le 13 novembre 2009 ce groupement a présenté pendant près de 4 heures, le kayak de mer, sa pratique et ses problématiques au GIP des Calanques (voir communiqué sur CKmer ). Il est actuellement au travail pour élaborer des propositions de kayakistes pour le kayak de mer.

Peut-être seront-elles en accord et partagées les grimpeurs et randonneurs dans ce cas nous pourrons jouer la même partition. Et dans un premier temps alerter "les terriens" qu'avec leur proposition de réserve intégrale sur Riou, c'est la navigation en kayak de mer dans l'archipel qui est sacrifiée.

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web