Les îles en vue, c'est tout vu week-end : CKMer/Nérée.

L'idée avait germée l'an dernier, organiser un rassemblement de kayak de mer sur la façade Méditerranéenne. Mais la météo ne nous fut pas propice, vent d'Est et temps gris pendant 3 jours. Pour l'édition 2009 les augures nous sont favorables, fort vent d'Est le samedi, force 3 fraîchissant 4 de N-E à S-E dimanche, F3 à F4 de S-O lundi, la météo  ne variera pas.


Photos by Sylvie
 
J1 : Finalement c'est un programme météo idéal, samedi matin le vent se lève progressivement et les vagues avec lui. Parfait pour essayer nos kayaks de mer dans les surfs et les vagues, cela laisse le temps à chacun d'arriver, d'installer son campement puis de se faire quelques frayeurs.

Les vagues sont difficiles à apprivoiser, trop rapides pour nos accélérations. Parfois, quand le démarrage  réussi, elles sont trop grosses pour notre maîtrise, c'est le tapis assuré, voir l'atterrissage sur la "peirade" pour les plus malchanceux.
Les audacieux s'essaient aux déferlantes un peu plus loin sur la plage. 
Pauvre d'eux...c'est re-tapis...esquimautages ratés...récup...puis nouveau tapis avec les récupérateurs...puis nage...puis éjection sur la plage, en vrac...
en_vrac.jpg
Quelques touristes compatissant tentent de récupérer les kayaks dans les rouleaux, inconscients du risque de blessure. "Mais que fait la police ! ". Les naufragés malgré eux, on besoin d'un moment de récupération avant de retourner à l'assaut des déferlantes "rince-sinus".
José, teste le demi-tour malgré lui avant de repartir dans le bon sens sur un second demi-tour.
Finalement cette équipe se sentira en sécurité sur les vagues du large, toutes ardeurs calmées.

La zone est sympa, en fonction du coté de la jetée, chacun, du moins aguerri au plus hardi,  tente de composer avec les vagues. Cependant chacun trouvera sa "big one" chargée de le ramener sur les chemins de la modestie.

Briefing le soir : demain c'est l'île de Port-Cros
-  prise de la météo en continu, sur le canal 63 de la VHF,
- piqûre de rappel sur le fait que chacun doit être conscient de ce qu'il entreprend (Pas facile pour quelqu'un qui a toujours été encadré d'estimer la difficulté du parcours. : "la distance est donnée en milles nautique,  mais en kilomètres ça fait combien ?" Exactement le même temps de pagaie ;-). "Et quand la météo annonce F3 fraîchissant 4 sur certaines zones, ça sera plutôt F3 ou plutôt F4 ? Bon dieu, c'est guère plus précis qu'une boule de cristal.
Rien n'est sûr, le doute, l'interrogation, se loge dans un coin du cerveau des moins expérimentés.
Finalement, nous "chicoulons" champagne espagnol, vin d'orange et kir châtaigne ou pêche de vigne au blanc de Cucuron, les considérations météos sont reléguées au second plan...

J2:  Départ par petits groupes auto-constitués, certains sont plus hardis que la veille, car le leader déjà connu ou reconnu saura pallier à leur défaillance.
Navigation jusqu'au Cap Bénat pour une nouvelle estimation et c'est le grand saut vers le large pour la majorité,
Ballade vers Brégançon pour les moins en forme.
Cap sur la Tour de Port-Man, une dérive vers le S-O est prévue. A mi-parcours, il est nécessaire de redresser le cap vers l'EST sur l'antenne radio de l'Ile du Levant, la dérive est encore trop forte. Deux heures d'efforts permettent de rallier l'îlot du Rascas. Chacun prend sa "chicaille" et refait le plein d'énergie "avé" une petite "goulade" de génépi, qui va bien (by Joss). 
Après le repas, navigation autour de l'île pour les gros bras (et pour les présomptueux), pour les autres : ballade à pied, rase-cailloux ou repos, le tout sous une pluie que personne n'avait prévu sauf la météo. Ben à quoi ça sert de prendre cette météo alors ?

Finalement c'est le retour par vent portant, directement sur la Tour Fondue pour Janine et Patrick et sur le cap Bénat pour les autres.   A 2/3 du parcours le vent tourne à contre, la moyenne s'effondre ce sera remorque pour certains, voir mal de mer. Et une grosse fatigue pour la plupart. Chacun désormais connaît son niveau de forme et de sur-estimation de soi. Le soir petit débriefing arrosé, pour finir les restes de la veille...

J3 : Beaucoup, beaucoup moins de candidats pour une nav. sur Brégançon, grosse fatigue. Une grosse houle d'EST et vend S-O F3 à F4. propose des jeux qui semblent sympathiques pour certains, à la pointe de l'Esquillette.
Une mise en garde sur le secteur n'effraie pas les plus casse-cou. Ils trouvent un passage relativement sûr pour le premier, le second, le biplace, le quatrième...mais hélas.. pas pour Max, qui paiera comptant... Fier de lui il nous lancera pendant la récup "J'ai rien lâché, ni pagaie, ni bateau". Mais en début d'après midi c'est un beau "black eye" qu'il offre à nos galéjades.
 
  black-eye.jpg
 "Black-eye"
 
Sans les désistements de dernière heure ce serait près d'une quarantaine de kayaks qui auraient pris la mer. C'était une grande réussite,  merci à tous pour votre participation et votre bonne humeur. Grand merci aux Catalans qui par leur venue ont fait de cet évènement, une rencontre internationale "Oui Môôssieur, internationale Ok".
 
Pour la suite prévoir : casque intégral et chaussures de sécurité n'est-ce pas Capway...



Afficher Les Iles en Vue sur une carte plus grande
 

Complément de Capway

Je connaissais un black-(John)-paddle, maintenant un black-(Max)-eye.Le lendemain je me suis découvert un black foot... Depuis mon arpion a repris une couleur humaine mais pas sa taille originelle !!!!

 Mes essais de surf ont été concluants ,voir impressionnants avec des vitesses inavouables dans la bande des 300m! bon d'accord ma dernière arrivée était un peu.... en vrac .pour le tiercé dominical de Bormes, il fallait jouer : 1 bateau 2 pagaie, 3 Capway. A noter que depuis le vainqueur à la queue basse, (voir photos) . C'est bien d'avoir plus de fibre que les autres,encore faut il l'avoir au bon endroit!! N'est ce pas M. Polyform ? Au fait ,Mr Loic B,elle sert à quoi cette biroute ?

 

ileenvue-derivecapway-052009.jpg

 

Sinon capwette et moi avons été ravis de retrouver de" vieilles" connaissances et de découvrir de nouvelles têtes.Tu as raison Stan,ce week-end était super réussi. Ah si ,j'allais oublier,la "Néréemobile" y a laissé aussi des plumes,ou plutôt un alternateur.Ca aurait pu être pire,on aurait pu être au boulot!

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web