Iles en vue 2014

Pour cette édition 2014, après un changement de lieu de rassemblement de dernière minute, nous nous donnons rdv pour ce jeudi d’Ascension férié au camping chez Fabre sur la Presqu’île de Giens. Situé près de la Tour Fondue avec un accès direct du camping à 30 m sur la plage du Pradeau, c’est un lieu idéal pour nos divers projets de navigations en direction des îles tout azimut.

ileenvue2014

Voir le diaporama


     Les participants arrivant parfois de loin (Chambéry, Montpellier, …), c’est au fil de cette première journée que chacun installe son campement sous un soleil radieux. Une fois les retrouvailles faites et le premier repas de midi pris en commun au camping, la mer calme nous invite à nous dégourdir les pagaies. Pour ce faire, Stan a eu la délicate attention de sortir d’hibernation prolongée son illustre Valley Aleut Sea 2, vaisseau amiral biplace de 6,80 m de long qui me permettra 4 jours durant de partager les aventures nautiques de notre joyeux groupe de kayakistes.


     Décision est prise d’aller musarder vers les plages et criques au sud de Porquerolles et c’est déjà une bonne partie du groupe, qui se montera à une vingtaine de participants au total, qui se meut en direction de la tourelle de la Jaune Garde puis de la côte rocheuse sud-ouest de l’île. Après un bon moment de farniente sur la plage Noire, c’est au passage de retour de la pointe de Grand Langoustier vers la Petite Passe qu’une houle forcissante d’environ 2 m nous cueillera et permettra à Isabelle d’obtenir les félicitations du groupe pour son calme maitrisé dans des conditions de navigation nouvelles pour elle. Le soir venu, une grande tablée se compose et, les victuailles et nombreuses bouteilles arrivant de toutes parts, c’est à grands éclats de rires (on nous a demandé dans le camping de nous calmer… !) que nous avons revu le monde – enfin le notre, quoi !

     Le lendemain, malgré une météo marine prévoyant 3 à 4 Bft d’ouest le matin fraichissant 5 l’après-midi, le groupe entier plébiscite le tour complet de Porquerolles et met cap par 2 Bft seulement sur la pointe du Grand Langoustier pour ensuite faire une pause dans la très jolie calanque du Brégançonnet. La côte sud parcourue au soleil et à l’abris du vent, c’est la plage de la Galère qui sera un excellent cadre pour le repas des galériens que nous sommes. Une fois le cap des Mèdes et ses merveilles de roches passés, c’est vers la pointe du Lequin que nous devrons, Stan et moi, demander assistance auprès de l’autre biplace de l’entreprise de remorquage réputée : Céline – Didier. Gloire et honneur à eux pour leurs services rendus à la nation kayakiste !


Une fois la troupe reposée près de la plage d’Argent et échangé mon pagayeur arrière, c’est face à un vent forcissant effectivement que nous devons progresser difficilement en direction de l’Ile du Grand Ribaud puis d’obliquer au nord vers notre plage de départ du Pradeau pour clore cette très belle journée de navigation. Le repas du soir toujours bien arrosé, tradition oblige, nous permet une fois de plus de laisser libre cours aux facéties des participants (Sylvain et le sympathique groupe des 5 Marseillais en tête…) et de nous remémorer ce matin même la victoire de Joss, le visage en sang, face aux vilaines branches épineuses des acacias du camping. Il est fort !

     Pour ce samedi 31 mai, le soleil et le vent d’est nous incite à faire le tour de la Presqu’île de Giens en partant vers l’ouest afin de profiter à l’aller du vent portant permettant de naviguer à la voile sur le biplace de Stan. A l’approche de la pointe Escampobariou, la houle prononcée associée au ressac près des côtes permet à chacun de tester la stabilité secondaire de son bateau et juste derrière, dans la calanque de Blé, les plus aguerris partent visiter l’intérieur des grottes marines. Puis, non loin de là, chacun profite des vagues qui se lèvent sur les hauts fonds situés entre la côte ouest et l’Ile Longue pour entamer une sympathique séance de surf sous les yeux des nombreux randonneurs du sentier du littoral surplombant.

Ilesenvue2014 DSCN1934


     Vient ensuite le moment de la pause repas et farniente sur la plage située face à l’île de la Redonne. Digestion faite, une nouvelle séance de surf permet à Patrick de visiter les fonds marins (merci à lui pour ses précisions cartographiques précieuses…) et c’est le groupe réuni qui repasse sportivement la pointe du Rabat avec un Christophe et son kayak trad se battant contre le vent en remorquant notre biplace pour ce passage mouvementé avant de marquer un repos mérité au port du Niel. La stimulation des plus téméraires aidant, s’ensuit une partie de rase-cailloux dans les « eaux blanches » qui va se révéler piégeuse pour un certain nombre de kayakistes où l’on va tester la solidité de nos coques (même notre biplace va aller en découdre avec le schiste !). Mais c’est Patrick qui remportera la palme du plus mauvais bilan carbone en détruisant sur 30 cm à 2 endroits la coque de son Reval sur une figure impressionnante (hélas non photographiée !) dans « du gros » et qui regagnera la plage en mode sous-marin. Guy puis Isabelle préfèreront se rafraichir (…) dans la passe du port Auguier. N’oublions pas qu’avant d’être un sport nautique, le kayak est un sport aquatique ! Carton plein et grosses rigolades pour cette belle journée où le champagne et autres boissons seront de mise au repas pour célébrer la Cistac Family comme il se doit. Hips ! (Sylvie, n’oublie les pâtes sur le feu pour Michel, sinon …)

     Pour cette 4ième et dernière journée du rassemblement, la fatigue pointant son nez, l’ensemble des kayakistes survivants (…) souhaitent un programme léger alors c’est avec la chaleur et sur une mer d’huile que nous effectuons le tour des îles du Petit et du Grand Ribaud pour ensuite longer de près la côte s’étirant de la Tour Fondue au cap de l’Esterel. Et c’est dans une crique derrière la pointe de la Badine que nous nous poserons pour le pique-nique, avant de rentrer à la plage du Pradeau en début d’après-midi car le rangement et la route de retour impose un horaire pour certains.
     Le temps sera venu de nous séparer mais la mine réjouie et bronzée de tous les participants me dit qu’ils ont vraiment apprécié cette édition des Iles en vue 2014 !

ileenvue2014 laurent02

     Un grand merci à toutes et à tous pour leur bonne humeur et gentillesse, génératrice d’une super ambiance, me faisant dire que l’on a passé 4 jours de bonheur.

 Laurent

Les joyeux participants : Isabelle et Patrick, Céline et Didier, Robert et sa femme Domy , Guy, Michel et Sylvie, Joss, Frédérique et Christophe, Stan, Jean, Pierre, Sylvain, Stéphanie, Jean-François, Marie-Odile et Laurent.

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web