Les Iles en vue 2013 "Comme d'habitude ..."

Après une longue incertitude sur la programmation de cette édition 2013, la nouvelle cuvée des Iles en vue en kayak de mer s'est déroulée sur le week-end de l'Ascension. Un week-end de cinq jours qui a permis à des compagnons lointains de faire le voyage. D'autres ont préféré écouter la météo est sont restés au bistrot.

 

 

Comme d'habitude, les îles n'ont pas changées donc le programme non plus. Une petit nav vers Port-Cros dans le seul créneau de pétole que nous laisse la météo. Un pique-nique dans la baie de Port Man, tour de l'île pour les plus courageux, arrêt bière pour les autre puis retour. Et bien entendu les voileux méditerranéens qui découvrent que nos coquilles de noix sont capables de réaliser les mêmes exploits.

Comme d'habitude, le soir c'est la commensalité , tout le monde se retrouve pour faire connaissance avec les nouveaux venus, partager les dernières nouvelles et péripéties autour du kayak. On refait le monde du kayak et on expose les projets futurs et on échange quelques sms avec ceux qui font les "Bouches" plus au sud.

Aujourd'hui le Mistral est attendu, mais nous ne connaissons pas encore l'heure, force 6 à 8 prévu. Se sera nav. et pique nique vers le Fort de Brégançon avec un retour vent arrière, il faut amariner certains d'entre nous. Arrêt repas sur la plage de la Reine-Jeanne, mais la tension devient palpable chez certains au fur et à mesure que le subordonné d'Eole s'installe. Le bleu de Mare Nostrum cède sa place au blanc, une houle de 1 à 2 mètres poussera le groupe vers le cap Blanc. Pour quelques-uns c'est leur première navigation dans ces conditions, mais tout le monde, c'est au final un grand plaisir. Et une grande surprise de ne pas être désarçonné par les éléments déchaînés. L'équipe franchie le cap au surf, pour retrouver une mer à peine ridée derrière le cap Bénat. A ce moment, j'entends Gérard (80 ans ) qui interpelle Papou (sont cadet de 8 ans) "C'est super, on devrait faire du gros plus souvent". Mais, ils sont un peu "fadas" ces jeunes.

Comme d'habitude, un bon débriefing à la tablée du soir est de rigueur. Avant que la nuit ne tombe, Line et Jean-Christian propose un petit coup de slackline. Chacun comprend mieux pourquoi garder l'équilibre dans les vagues, n'est qu'une simple formalité pour ces deux là.

 

 

A l'aube du troisième jour, Didier promène son barracuda, qu'il vient d'occire.

Eole est prévu pour encore 5 jours, mais orienté plutôt nord, la mer reste plate en direction de Cavalaire. Le "perfide" Patrick, quand à lui, oreille collé à la VHF, passe d'emplacement en emplacement pour annoncer un vent prévu à force 8. Une navette est mise en place, Cavalaire reste notre objectif, et si les éléments se liguent contre nous, se sera un atterrissage forcé sur l'une des nombreuses plages qui ponctuent la balade. Et bien ceux qui sont allés au bistrot, ont manqué une superbe balade, quelques rafales à F2 avec une mer plate. Ce soir, nous chambrerons Patrick en le dénommant "Patrick fois 4".

Comme d'habitude en entrant dans le port de Cavalaire nous sommes interpellé par la capitainerie "Le responsable du groupe est-il immatriculé ?" Evidemment ! Papou arbore une immatriculation avec des lettres de 10 cm sur la proue de son Kitiwec. En tout cas les gens de mer commencent a intégrer la réglementation concernant les kayak de mer.

Comme d'habitude ...

  • nous avons refait les mêmes parcours
  • nous avons partagé nos soirée autour d'histoires de la grande famille des kayakistes marins
  • nous nous sommes quittés à regrets mais enchantés.
  • nous espérons qu'il y aura l'occasion d'autres moments de partage

Merci à "toute la famille".

 

Et un peu de matelotage : Noeud du contrebandier pour fixer la ligne de remorque d'un kayak de mer

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web