CANADAIRS ET KAYAKS DE MER :

La saison chaude va bientôt débuter et avec elle la présence de Canadairs qui vont venir hanter les lieux de nos plus belles navigations.

Alors quelle est la conduite à tenir sur notre kayak de mer lorsque ces bombardiers d'eau amphibies ont, par malheur, dans l'idée de venir écoper exactement à l'endroit où nous pagayons ?

canadair_2012

Photo chapardée ici

LA LOI :

Les avions bombardiers d'eau, lorsqu'ils sont en opération sur un feu de forêt, ont le statut de véhicules prioritaires que ce soit dans les airs mais également dans l'eau lors de la phase d'écopage.

Si seuls les plans d'eau répertoriés et homologués pour écoper, sont utilisés par les Canadairs lors des vols d'entraînement ; en opération sur feu de forêt, n'importe quel plan d'eau techniquement utilisable est autorisé.

Chaque préfecture concernée diffuse chaque année un arrêté préfectoral qui précise la conduite à tenir sur un plan d'eau utilisé par les Canadairs. Ce texte est, en principe, affiché dans toutes les capitaineries.

Si le texte varie légèrement en fonction du département, sa teneur reste toujours la même :

« Lorsque des avions bombardiers d'eau amphibies se présentent sur un plan d'eau, ils feront un ou plusieurs passages pour matérialiser l'axe d'écopage qui sera utilisé.

Toute embarcation devra immédiatement s'éloigner à 90° de cet axe à une distance minimale de 500 m. L'axe d'écopage devra rester dégagé pendant 1 heure après le passage du dernier avion... »

LA PRATIQUE :

L'écopage peut être une phase particulièrement délicate en fonction de l'état de la mer et de l'aérologie locale. L'équipage doit conjuguer avec la houle mais également avec le vent car l'exercice est limité à 12 kts de vent de travers et 5 kts de vent arrière.

Ce qui faut retenir, c'est que, même si le plan d'eau est très vaste, l'axe choisi n'est pas pour le plaisir de gêner les plaisanciers mais pour s'assurer la plus grande marge de sécurité pour les avions.

Un kayak se voit très bien d'en haut et les équipages ne manqueront pas de nous localiser sans aucun problème. Ils sont également conscients du fait que nous ne pouvons pas nous déplacer rapidement.

Alors que faire lorsque nous voyons arriver des Canadairs sur notre lieu de navigation ?

1 - Si nous sommes plusieurs Kayaks, se regrouper au plus vite.

2 - En un premier temps, s'arrêter de pagayer et au besoin lever notre pagaie verticalement pour signaler aux pilotes que nous les avons vus.

3 - Attendre le passage en très basse altitude des appareils pour visualiser l'axe qu'ils vont utiliser.

4 - Dès que l'on a visualisé cet axe, s'en éloigner à 90° à une distance confortable de 500 m.

5 - S'il n'y a pas de possibilité technique de s'éloigner, rester groupés et immobiles.

DANS TOUS LES CAS RESTONS TOUJOURS GROUPES JUSQU'AU PASSAGE DU DERNIER CANADAIR.

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web