D’Ajaccio aux Iles Lavezzi – CORSE - Mai 2011

8 belles journées de navigation sur la côte ouest de Corse depuis la pointe d’Isolella, au sud d’Ajaccio, jusqu’à la plage de Piantarella à Bonifacio, en passant par les Iles Lavezzi : quel régal !

 

 

La 1ère journée sur l’Ile de Beauté sera une belle rando à la découverte du Capo di Muro… à pied, en attendant la fin du coup de vent.

Une 1ère journée de navigation pour le moins houleuse (jusqu’à 2 mètres d’houle d’Ouest, quand même, avec un petit vent de Sud 3 à 4…) : mise à l’eau au nord de la pointe d’Isolella, on ne reste pas longtemps à l’abris. Les passages du cap Castagna puis surtout du Capo Di Muro, bien plus calmes que la veille sont encore très mouvementés. Rien de tel qu’une grosse peur de passer à la baille tout proche des rochers du Capo di Muro pour oublier que j’ai froid, le mal de mer, envie de pisser… La navigation est agitée et longue : cela fait 5 heures qu’on navigue quand on arrive à la Cala Di Muro, enfin un peu à l’abris. En ¾ d’heure on rejoint la Cala d’Orzu, bien connue pour sa paillote.

 

2ème journée ensoleillée, par mer belle puis un peu agitée (vent 2-3 de sud est, forcissant 4 dans le golfe de Valinco) nous rejoignons la plage de Portigliolo traversant le Capo Neru, la baie de Cupabia (eau turquoise et blocs de granit partout), Porto Pollo, les plages de Taravo, puis le fond du golfe de Valinco.

 

3ème journée lagon sur 25-30 km, passage à

-         Campomoro pour un petit ravitaillement,

-         Cala d’Agulia toute ronde,

-         Punta Eccica rase cailloux dans un labyrinthe de granit dans une mer turquoise et avec le ciel bleu,

-         Cala di Conca

-         Capu di senetosa féérique

-         Cala di Tivella bivouac magique.

 

4ème journée vent de face force 4, 2 grosses heures de navigation en tirant droit sur la Punta di Murtoli : coin de paradis. Rando à pied sur la presqu’île puis bivouac sur la plage d’Argent de la Cala Barbaria.

 

5ème journée toujours le vent de face, en 4 heures de navigation on passe le Capu di Roccapina, la tour d’Olmeto, pour arriver dans la Cala d’Arbitru très protégée. Nous randonnons dans la réserve des Iles Bruzzi : eau turquoise, granit sublime.

 

6ème journée pas de vent, mer d’huile, toujours le soleil ! Rase-cailloux dans les îles Bruzzi très sauvages. Passage de l’Anse Chevanu puis arrêt dans la Marina de Caldarello, au fond de la baie de Figari (gros ravitaillement). On repart jusqu’à la Cala Testarella dans le Golfe de Ventilègne. Puis longue et magnifique navigation labyrinthique jusqu’au Capo di Feno, en rase-cailloux granitique, pour arriver dans la Cala di Paraguano dont une rive est en granit et une rive en calcaire. Bivouac aux portes de Bonifacio dans l’anse circulaire de Fazzio.

 

7ème journée encore mer d’huile, soleil, chaleur, pétole et rase-cailloux le long des falaises de Bonifacio. On profite de toutes les grottes et recoins, comme on aime ! Après le passage de la pointe de Spérone, arrivée dans le lagon de Piantarella.

 

8ème journée de la plage du Petit Spérone direction la pointe nord des Iles Lavezzi pour en faire le tour d’est en ouest. La mer est d’huile, le soleil brille et il fait chaud. Le rase cailloux dans ce lieu de rêve s’impose. Le grand bonheur au milieu de ces îlots granitiques ! Nous remontons vers le nord en direction de l’île Cavallo pour en faire également le tour : lieu extravagant ! Retour en Corse par île Ratino et l’île de Piana. Fin de notre périple en kayak de mer sur la plage de Piantarella.

 

En reprenant le ferry à Ajaccio, nous passons encore toute une journée de rando à pied sur le Capo Senetosa toujours aussi féerique.

 

On ne se lasse pas du soleil, de la chaleur douce, de la mer turquoise, des côtes découpées, des plages de bivouacs tous aussi beaux, de la grande tranquillité, des possibilités de rando à pied quand la navigation est plus compliquée, des endroits isolés sans aucune construction,… Un bout de côte vraiment magique ! 10 jours de pur bonheur !

 

MO

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web