Week-end aux Iles de Lérins

Le rendez-vous étant fixé ce samedi 28 novembre 2009 vers 10H, Sylvain, Patrick, Marie-Odile, Laurent (votre serviteur), Stan, Pierre et Joss arrivent radieux  sur la plage d’Agay, motivés par un beau soleil qui, nous le savons, ne durera pas tout le week-end de nav’. Chacun s’équipe et remarque que le vent d’Ouest est déjà bien établi, mais l’on se dit qu’il nous poussera pour aller jusqu’au lieu du pique nique prévu au port de la Galère.

Dès le départ, l’équipe apprécie la beauté des lieux car tous ces slaloms entre les rochers rouges sont un vrai régal. Le passage sous le Cap Roux ainsi que la visite des grottes valent à eux seuls le voyage !

 

 LOMOR²'s photos

D’autant plus qu’à cette saison de l’année, nous avons la chance de naviguer sur une eau bleue limpide avec comme décors les montagnes du Mercantour enneigées au-dessus de Cannes. Pierre décide seul de pratiquer le raz-cailloux à la recherche d’un paquet de cigarettes à acheter, alors que l’horaire avançant, le reste de la troupe tire tout droit de la pointe du Cap Roux au port de la Galère.
 
Ce joli port désert en cette saison, nous permet de profiter d’un pique-nique au soleil et à l’abris du vent .

Tout le monde rassasié, nous prenons la direction du large pour traverser vers l’île St Honorat. Le vent de ¾ arrière nous donne bien du fil à retordre pour ne pas passer à la baille (enfin… pour moi surtout !). A l’approche de la tour, belles séances de surf (volontaires ou non !) avant l’arrêt sur la plagette côté Est à l’abri derrière la tour.

La visite de ce très intéressant monument émerveille tout le monde. L’anémomètre de Sylvain nous indique à ce moment un vent de force 5 avec des rafales à 6. La navigation a bien été sportive !

 

 


La nuit s’approchant, nous repartons en mer à la recherche de notre lieu de bivouac. Sous une magnifique pinède nous installons notre campement pour la nuit. Au bord de l’eau, la soirée est très sympa, profitant d’une température agréable et d’une ambiance conviviale. En fin de repas Patrick nous régale de ses bananes flambées (ouaaah !). Sylvain nous fait mourir de rire en nous sortant ses gadgets de randonneur aguerri : la mini lampe de 2 cm imitation camping-gaz (mais sans gaz), la vaisselle-pliante-de-l’espace, la tente à toit-ouvrant-pour-regarder-les-étoiles-avec-les-filles,… La nuit est venteuse et au réveil la pluie est déjà de la partie car le régime de vent est passé à l’Est. Le petit-déjeuné est très arrosé mais sauvé grâce au Tarp de Stan (ça sert l’expérience…).

A 10 heures, entre 2 averses, nous mettons à l’eau et le cap sur la côte. La mer qui nous semble pas si terrible nous laisse espérer un retour à Agay en kayak de mer. La traversée en direction du port de la Figueirette est houleuse d’Ouest et très sportive avec toujours un vent arrière d’est force 5 et beaucoup de pluie. Cela ne nous empêche pas de nous sentir heureux d’être là !

Il est midi quand nous choisissons de beacher sur la plage de la Figueirette, plus ou moins en vrac, non sans avoir admirer la technique d’esquimautage de Joss (l’homme qui esquimaute plus vite que son ombre !). Pour notre pique nique nous nous mettons à l’abris de la terrasse d’un resto de plage fermé. La pluie commençait à nous refroidir : il est temps de manger !

Tout le monde revigoré, nous choisissons de repartir par la mer, en bravant les gentilles déferlantes de la plage. Très vite après la sortie du port, nous comprenons qu’il vaut mieux faire demi tour car les vagues de face pour l’instant atteignent bien les 2 mètres de haut. La suite avec le vent et la houle de travers, sans abris possible jusqu’à Agay, nous semble trop engagée. Retour forcé sur notre plage pour que 4 d’entre nous partent en stop récupérer les voitures. Contraints par cette météo d’interrompre prématurément notre w.e. rando, tout le monde se réjouis d’avoir lié de nouvelles connaissances et se dit vivement la prochaine navigation pour se retrouver à travers notre passion commune !

 Laurent


Les photos de Patrick.

Les photos de Pierre.

 

lerins2009.jpg
Carte du parcours GPS par Patrick.