Corse du sud en kayak de mer 2009

 

Nous restions tous sur une petite note de déception depuis notre dernière visite à la Corse du Sud, déception due à une météo peu clémente.

Cette année, le Cap de Pertusato, Les Lavezzi, Rondinara, et autres Capu di Fenu nous laisse revenir sur le continent avec le sentiment d’avoir trouvé le paradis du kayak de mer.


A voir les vidéos dans lire la suite ...

Les photos by David.

 

 

 

 

 

    *  Samedi 24 Octobre,

Lever matinal pour le départ du ferry à 8h, nous ne sommes que 4 (Sylvie, Stan, Philippe et moi-même) pour cette nouvelle ballade corse, d’autres auront préférés les caves bourguignonnes….Après une traversée et un bout de route tranquilles, nous arrivons à notre « camp de base » au Capu di Fenu, le gite que Sylvie nous avait réservé se révèle très confortable et idéal pour des virées en kayak de mer autour de Bonifacio. 

    * Dimanche 25 Octobre,
Nous étions tous d’accord pour une petite mise en route… Départ de Piantarella pour rejoindre les falaises de Bonifacio. En guise d’échauffement, difficile de faire mieux. Après quelques minutes de rase cailloux, nous arrivons rapidement en vue du Cap de Pertusato et de son navire échoué. Impossible de franchir son arche en kayak, mais la grotte qui suit, parfaitement circulaire et au toit écroulé, nous accueille volontiers. Nous continuons ensuite notre navigation sous le soleil pour découvrir les falaises calcaires de Bonifacio et la citadelle qui nous surplombe. Seul le kayak de mer nous donne cette possibilité de naviguer si près du Grain de Sable et de l’Escalier du Roi D’Aragon. 


    * Lundi 26 Octobre,
Direction les îles Lavezzi. Sylvie nous abandonne pour cette ballade, quelle erreur !!!!De nouveau nous embarquons à Piantarella et mettons directement le cap sur le monument de la Sémillante. Après une petite heure de traversée, nous atteignons les premiers îlots. Nous restons étonnés par les formations rocheuses et ravis par la transparence de l’eau. Le lieu est magnifique sous ces conditions estivales, mais nous imaginons bien vite que ces parages peuvent être dangereux lorsque les conditions météo se dégradent comme le témoignent les cimetières et les plaques commémorant le naufrage de la Sémillante, frégate du 19e qui sombra ici avec 700 hommes à bord. Nous poursuivons notre rase cailloux et trouvons une belle plage de sable propice au farniente et au barbotage. L’eau y est si claire que nous pourrions observer les poissons sans même se mouiller. Sars, Oblades, Girelles se laissent approcher, surement habitués à être nourris par l’Homme durant l’été…. La suite de notre ballade nous permet de découvrir le phare des Lavezzi, les petites criques sablonneuses et de jouer dans les passages étroits entre les cailloux… Que du bonheur pour le kayak de mer.Ce soir, Sylvie reste envieuse en regardant les photos que nous avons pu faire aux Lavezzi et regrette de ne pas nous avoir accompagné. Décision est donc prise d’y retourner dès le lendemain, juste pour faire plaisir à Sylvie, pas du tout parce que les trois compères voulaient y revenir…

    * Mardi 27 Octobre,
La route jusqu’à la mise à l’eau n’est pas sans surprise, car nous suivons un Corse (un vrai ??) tractant un arbre entier derrière son pick-up, arrachant poubelles et rétroviseurs qui croisent son chemin, hurlant et vociférant sur les gens autour…De retour aux Lavezzi, nous avons l’impression de n’avoir rien vu la première fois, de découvrir de nouveaux passages, de nouvelles plages. Le soleil et la chaleur nous invite encore une fois à la paresse et à la baignade. Mais nous referons tout de même encore une fois le tour des îlots. Nous nous rendons bien compte de la chance que nous avons de fréquenter cet endroit à cette saison. Ce paradis du kayak de mer en Octobre, doit être un enfer pendant l’été avec les jet skis et les bateaux à  moteur et les navettes déversant des flots de plagistes …. Merci Sylvie de nous avoir « contraint » à refaire cette navigation… 


    * Mercredi 28 Octobre,
Journée sans kayak de mer pour Nérée, nous partons découvrir la citadelle bonifacienne à pied et restons surpris du nombre de bâtisses à l’abandon. La vue, des remparts qui ceinture le haut Bonifacio, est imprenable. Nous observons un ferry quitter le port et voyons au loin sa destination, la Sardaigne et Santa Teresa Gallura ce qui nous donne quelques idées pour nos futures navigations. 


     * Jeudi 29 Octobre,
Nous retrouvons nos kayaks de mer aujourd’hui pour une navigation entre Santa Giulia et Santa Manza en passant par la plage de la Rondinara. Après avoir mis la patience de Stan à l’épreuve, nous trouvons enfin une mise à l’eau sympathique. La côte est ici constitué d’une succession de petites pointes de roches granitiques. Tout le monde se trouve un peu mou sur la pagaie jusqu’au salut lointain de 3 dauphins qui nous re-motive pour atteindre le golfu di Rondinara, une plage digne des lagons des Caraïbes. Après une petite pause-déjeuner sous le soleil, nous remettons le cap vers Gurgazu, au fond de la baie de Santa Manza, affrontant un petit vent de face pour toute l’après midi. Sur ce coup là, nous aurions été mieux avisés de faire le trajet dans l’autre sens… 

    * Vendredi 30 Octobre,
Nous partons maintenant de la plage de la Tonnara pour franchir le Capu di Fenu et se lancer vers le promontoire de Bonifacio. Encore une fois nous profitons d’un grand soleil et d’une mer belle pour longer le Capu di Fenu et pour jouer autour des pointes et écueils rocheux. Cette fois ci, nous ne sommes pas salués par des dauphins mais par un petit troupeau de chèvres sautillant d’un caillou à l’autre. Les chaos granitiques font ensuite place aux premières falaises calcaires où se sont creusés la crique de Fazzio, la grotte de Sdragonato. Nous sommes vite chassés de celle-ci par les vedettes promenant les infortunés « couillons sans kayak ». Nous pique-niquons sur une petite plage isolée sous le Capu di Fenu où nous retrouvons nos amies les chèvres. Le retour vers la Tonnara se fait comme l’aller en frôlant ou frottant les roches. Cette dernière ballade nous convainc définitivement que nous somme proches du paradis pour le kayak de mer.

 
    * Samedi 31 Octobre,
Il est malheureusement l’heure de quitter la pointe sud de la Corse et de reprendre le ferry. Mais avant de remonter vers le continent, nous profitons de notre dernière journée pour faire le tour d’Ajaccio qui présente finalement bien peu d’intérêt à nos yeux… 

    * Dimanche 01 Novembre,
Nous aurions bien pris notre petit-déjeuner chez Pierre, mais celui-ci n’a pas daigné être chez lui…

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web