D’îles en îles en Bretagne Sud

Cette année nous avons choisi la Bretagne Sud. Notre but est de relier les iles de Houat, Hoëdic, Belle ile, Groix et de finir par l’archipel du Glénan avec nos kayaks de mer.

 Nous avons démarré notre périple d’Arzon, plus exactement de la plage du camping du Port Sable. La voiture nous attendra sagement sur un parking.

Iles en îles en Bretagne sud
Bivouac en Bretagne sud

 

 Et ce '''samedi 8 aout''', avec 10 jours d’autonomie de nourriture et 10 litres d’eau chacun, c’est le départ pour une traversée de 17kms pour rallier Houat.

Le temps est au beau fixe, profitons en !!

La carte des courants achetée la veille (SHOM Bretagne SUD) va bien nous aider dans le choix de l’horaire des traversées. C’est pour nous, qui ne connaissons pas la région, un document indispensable.

Le courant sortant du golfe du Morbihan (coef 83) nous permet d’atteindre une moyenne de 7,7 Kms la première heure de navigation !!

Nous avons même doublé un voilier !! Il devait prendre son temps….

Après 22 Kms nous accostons sur la plage de Treach Salus .Nous montons les kayaks de mer, avec l’aide du chariot, au dessus du niveau de la pleine mer, avant de visiter l’ile à pied.

Bivouac sur la plage.

'''Dimanche 9 aout''', Il fait toujours grand beau. Mer idéal, courant portant. En moins de 2 heures nous traversons les 12Kms qui nous séparent de Belle ile et nous passons l’après midi à visiter les terres, Locmaria et ses alentours. (Le timing imposé par la marée ne nous permettait pas de passer par Hoëdic, prendre son temps pour flâner, et de rejoindre Belle ile…ce sera pour une autre fois)

Bivouac sur la plage de Port Andro.

Le '''lundi''', nous musardons le long de Belle Ile, visite du Palais, de Sauzon. Nous bivouaquons à port Deuborth après avoir explorer la pointe des poulains.

'''Mardi 11 aout''', Il faut attendre 14H30 pour espérer des courants favorables pour la traversée, qu’importe, nous irons nous promener à Sauzon en attendant. 22 kms pour rejoindre d’une traite l’ile de Teviec ou la magie du lieu nous accueille pour le bivouac.

'''Mercredi''', une belle journée nous attend, Apres avoir longé la cote jusqu'à l’embouchure de l’Etel, (juste un petit clapot …aujourd’hui !) nous visons directement la célèbre plage convexe des grands sables de l’ile de Groix (28kms parcourus). Encore un bel endroit de Bivouac. En milieu de journée un brouillard épais nous a fait apprécier le confort du GPS.

'''Jeudi''' : Les horaires des marées nous donnent champ libre pour toute la matinée et nous en profitons pour visiter Groix et s’offrir un bon resto ! Puis c’est la traversée vers le continent ou nous bivouaquons sur une plage, quasiment inaccessible par la terre, près de Guidel.

'''Vendredi''' : petite journée à flâner le long de la cote pour rejoindre la plage de Trènez près de l’ile percée. Apres midi et nuit au camping, situé en bord de plage, pour se refaire une santé ! (douche, lessive et recharge des batteries…)

'''Samedi.''' Encore une belle journée en perspective, la météo marine donné en continue sur le canal 63 est un vrai luxe pour nous. Départ de bonne heure pour atteindre vers midi la pointe de Trévignon et son port si sympathique. Puis en début d’après midi c’est la traversée vers l’archipel du Glénan. Nous bivouaquons sur l’ile du loch.

Nous passons la journée du '''dimanche''' à flâner dans l’archipel avant d’établir notre 9° et déjà dernier bivouac sur l’ile Guiriden.

'''Lundi''' , c’est le retour vers Concarneau. Nous choisissons d’atterrir à la plage de la pointe de la Jument car un camping se trouve à proximité. Nous plantons la tente, rangeons les kayaks. Demain pour récupérer la voiture, nous partirons de bonne heure faire du stop pour rejoindre le village de Trégunc. Un bus nous emmènera directement à la gare de Quimper. Puis un train jusqu'à Vannes, de nouveau un bus jusqu'à Arzon ou sagement notre voiture nous attendait; 5 heures de transports qui nous ont permis de faire des rencontres et de découvrir autrement la Bretagne.

Le rêve ne pouvait se terminer aussi vite et nous avons fait une magnifique randonnée dans le golf du Morbihan. Un coefficient de 108 ne pouvait pas nous laisser indifférent…

Une telle ballade n’est que du bonheur. Grace aux conditions climatiques, nous n’avons pas utilisé la grande partie des vêtements emportés, et c’est tant mieux ! Le GPS ( Garmin 72) que j’utilisais pour la 1° fois en grande randonnée n’a jamais failli..Tous les itinéraires et les éventuels plan B avaient été enregistrés au préalable. C’est une grande sécurité. Les cartes marines au 1/50 000 '''et''' les carte IGN au 1/25 000 sont indispensables pour ceux qui comme nous ne connaissent pas la région.

Les coffres (étanches) du Ponant et du Pétrel (de JFK) nous ont permis de tout charger y compris le chariot indispensable pour les manutentions .

Les étapes n’ont jamais été longues et ont permis de larges randonnées à pied. C’est ce qui a été bien agréable.

Ce qui nous a beaucoup marqué également dans cette itinérance, c’est l’accueil des gens de mer ; les voileux et les pécheurs que nous avons rencontrés nous ont tous témoignés une extrême gentillesse. Merci à eux. C’est cela aussi le luxe d’un séjour réussi.

 

Monitoring internetVista® - Monitoring de sites web